Révolution Opticien

“Adapte-toi au monde, car ta tête est trop petite pour que le monde s'y adapte.” De Georg Christoph Lichtenberg

Nous vivons une époque formidable. Création de réseaux de soins, plafonnement des remboursements, chasse aux voyous. De fait les fausses factures se font plus rares. En définitive cela fait bien longtemps que quantité d’opticiens, livrent payé au prix fort une prestation tout juste digne d’un distributeur de prothèses visuelles. Les pouvoirs publics, les médias, les mutuelles, associés à nos clients éclairés dénoncent cette situation. Le trio Marques de licences/Fabricants/Enseignes appauvri l’offre et abime le commerce. Au règne de la consommation de masse standardisé n’existe que le vulgaire, le plus souvent fabriqué dans des conditions indignes, faisant plusieurs fois le tour de la terre pour arriver jusqu’à nous. Ainsi les exploitants de Licence maximisent les profits en fabricant à bas coût alors que le client achète un produit de piètre qualité, dit de « prestige » décorélé de sa valeur réelle.

Comment en est-on arrivé là ?

Friandes de produits standardisés les enseignes tous commerces confondus ont fortement contribués à leur expansion. Elles même occupent deux espaces : géographique et publicitaire. Privé d’un emplacement de qualité et des moyens de se faire connaître, le commerce traditionnel disparait progressivement. Quant au consommateur inexpérimenté, il a subi l’appauvrissement de l’offre, obnubilé par les marques. Mais les temps changent. La course aux réseaux de soins contraint ses structures à se réinventer et la présence d’internet, bien que marginale, accentue le phénomène. Dans notre secteur d’activité ce sont les franchisés qui souffrent des choix de leurs enseignes respectives. Dans ce contexte les marges ont fondu, contraignant le marché de l’optique à se segmenter.

Bas de gamme vs offre à forte valeur ajoutée : à vous de vous positionner en tant que professionnel!

Ce blog/formation, rédigé dans un esprit de bienveillance, s’adresse à tout propriétaire de magasins et opticien(ne) sincère, désireux de se réapproprier son métier. Je vous propose mes services de conseil et vous offre 10 ans d’expérience, ma passion, une méthode, une vision qualitative de notre si beau métier. Usez-en…

Publié par Grégoire le jeudi 11 mai 2017


Voir tous les articles